De l’astronomie à CASSIS ??

Cassis est un village, vrai bijou de 8000 habitants à 20 Km à l’Est de Marseille.
C’est là que se situent les fameuses calanques.
Bien qu’étant resté longtemps presque uniquement parisien ( j’avais, en son temps, fondé une entreprise de distribution informatique cotée ), j’habite à Saint Germain des Prés, un autre « village » en plein centre de Paris , mais j’ai la chance désormais de vivre plus qu’un gros mi-temps dans ce magnifique petit village au bord de la méditerranée.
Vue de la baie de Cassis, au fond l’Ile de Riou

Depuis pas mal de temps, je me suis mis à l’astronomie ainsi qu’à la photo CCD .

Avec, d’abord, un LX200 254 mm, et un ETX90 par dessus pour assurer le guidage !.

Depuis quelques années, j’ai un LX200 12″ « Classic ».
J’ai plusieurs cameras, une Starlight HX516 pour assurer l’autoguidage et une camera MX 916 pour l’imagerie, les deux refroidies à -30° de la temperature ambiante..

La résolution nominale de la MX916 est de 752×580, mais peut se moduler selon les besoins.

Son rendement quantique est de l’ordre de 65% à 520 nM, ce qui est très bon.
Mais une ST7avec roue à filtres me permet de faire désormais de l’autoguidage sans faire appel à un 2e PC et un lourd ETX90.
J’ai déja du boulot pour maitriser tous les problèmes techniques liés à tout ça. Mise en station, backslash, poussières, vignettage, flats bizarres , darks instables etc..

Mais dès que j’arriverai à une pratique plus fiable, et surtout plus de temps passé à Cassis, les nuits sans pleine lune, je tenterai aussi les SN , astéroides et tout et tout !
En ordinateurs, j’ai du PC et du Macintosh, avec Prism, Astroart , Photoshop etc…

Une petite page avec quelques formules simples pour calculer le champ et l’échantillonnage CCD
Depuis peu , j’utilise une ST7e et un système AO7. C’est une camera de marque SBIG, assez classique, avec un KAF400 comme capteur. Le plus interessant est son utilisation avec l’AO7.

Il s’agit d’une « optique adaptative » qui sert surtout à corriger une mise en station approximative et autres défauts d’entrainement.
Alors que l’autoguidage par les moteurs de la monture corrige des erreurs toutes les 1 à 5 secondes seulement, vu l’inertie de tout le systeme, l’AO7 permet de guider typiquement au 1/5e de seconde .
Comme mon matériel doit peser ses 70 kg et necessite 2 à 3 heures de réglages ( mise en station précise etc…) et qu’entre-temps le ciel peut se dégrader , je ferai construire en 2011 à Cassis, une coupole pour mon LX200 12″

Comments are closed.